Peut-on trouver l'amour à Vernon après ses 40 ans ?

Style de vie

Peut-on trouver l’amour à Vernon après ses 40 ans ?

By  | 

Être célibataire après ses 40 ans n’a rien de grave. D’ailleurs, certains choisissent le célibat pour ne pas  subir les mauvaises habitudes d’un partenaire ou simplement parce que la vie en solo leur semble plus simple à gérer.

Mais, ce n’est pas votre cas…

Vivre Vernon-Infographie1

 

Vous habitez à Vernon et vous êtes encore une femme célibataire… La question qui vous empêche de dormir tous les soirs c’est : est-ce que je vais un jour trouver quelqu’un ? Alors, quelles sont les vraies chances pour vous, de trouver l’amour après vos 40 ans ?

Et bien, la réalité (voir infographie) montre que vous avez des soucis à vous faire. Primo parce que, à Vernon il y a plus de femmes que d’hommes (52 % de femmes pour 48 % d’hommes). Deuxio parce que, toujours à Vernon, la plupart des habitants ont soit moins de 40 ans soit plus de 75 (9.2 %). Ce qui n’est pas une mauvaise nouvelle en soit, on est d’accord.

« L’amour n’a pas d’âge », diriez-vous… n’empêche aujourd’hui vos enfants ont plus de chances que vous de trouver un  ou une partenaire et que les vôtres se réduisent de plus en plus…

La bonne nouvelle (parce il doit y en avoir une !) c’est que 40 % des vernonnais sont… célibataires.  Eh Oui ! Et en plus, il y a de fortes chances qu’ils soient du même âge que vous. 😉 !

 

 

Enfin, cela ne tient qu’à vous de voir si vous avez envie de rester célibataire ou si vous aspirez un jour à faire partie des 43 % de chanceux vernonnais qui se sont mariés.

Pourquoi certains choisissent le célibat reste encore un mystère… Mais on peut trouver quelques explications dans le petit film ci-dessous, inspiré par cette tribune de Beth Cormackune blogueuse américaine:

 » À seulement 22 ans, je refuse de consacrer ma vie à quelqu’un d’autre. Je veux me sentir entière. Je veux être mon propre roc, ma propre ancre, ma propre âme sœur. Je veux me comprendre moi-même mieux que n’importe qui. Je ne veux pas regarder en arrière et me reprocher amèrement d’avoir altéré mon futur pour quelqu’un d’autre alors que je savais que je n’en étais pas prête ».

En lissant son post, le réalisateur Thibault Buccellato  lui a proposé une collaboration dont le résultat en images est celui-ci:

Cet article vous a plu?

Inscrivez-vous à Buzz, la newsletter de Vivre Vernon Magazine, pour ne pas rater nos futures publications.

Commentaires