SALLE D' ATTENTE OU SALLE DE TORTURE ?

Chroniques

Salle d’attente – comment en faire le meilleur moment de la journée ?

By  | 

CHRONIQUES VERNONNAISES – La salle d’attente, nous y sommes tous confrontés à un moment ou à un autre de nos journées. Que ce soit chez le dentiste ou à la CAF, dans l’antichambre du comptable ou du SPA….

Dans « salle d’attente », il y a surtout « attente ». Et parfois, c’est vrai, il y a « salle » qui n’arrange rien…

Bah, quand c’est pour nous, on prend notre mal en patience : nous avons une bonne raison d’être là.

Mais qu’en est-il de nos bout-de-chou ? Ils savent être les terreurs des salles d’attente, parfois à cause d’« attente », parfois à cause de « salle », et souvent à cause des deux !

Votre petit est là parce que vous y êtes. Même si c’est pour lui que vous avez rendez-vous, sa SEULE raison à lui d’être là, c’est votre présence. Dans cet endroit souvent peu accueillant pour lui, il n’a souvent rien d’autre à faire que d’être avec vous. Ce qui ne l’occupe pas beaucoup, il faut le reconnaître.

C’est là que tout se complique : au bout d’un moment, il sait très bien qu’il pourrait aussi bien être avec vous AILLEURS ! À la maison, au parc de jeux d’à côté, chez tonton Blague qu’on appelle comme ça parce qu’il rigole tout le temps… Et n’importe où ailleurs, d’ailleurs, parce que là, ça commence à faire trop long enfermé là-dedans

Et du coup, il vous le manifeste. En bougeant. Beaucoup. En faisant du bruit. Beaucoup aussi.

Et vous êtes gênée, beaucoup beaucoup aussi, parce que les autres ne vont pas aimer ça très longtemps. Déjà, vous sentez bien que les  « Oh, qu’il est mignon, quel âge a-t-il ? Il va à l’école ? » du début sont devenus des silences réprobateurs aux regards noirs…

 

Faire de cet endroit le plus bel endroit de la Terre ? Faire de ce moment le meilleur moment de la journée ? C’est possible ! Et c’est… facile !

Car ce qui vous sauve, c’est justement ça : VOUS ÊTES LÀ AVEC LUI !

Vivre Vernon - Salle d'attente 5

« La seule personne qui pourrait vous en vouloir de faire ça, ce serait la maman qui passe derrière vous et qui veut faire pareil… »

Il y a des magazines ? Attirez l’attention de votre enfant de 2 ans et demi à 4 ans : sur toutes les pages de publicité, cherchez ensemble les lettres de son prénom (ou bien son initiale, à partir de 3 ans) ou encore les ronds (lettres « O » et ronds, dès 2 ans ½) qu’on pourrait transformer en soleils pleins de rayons… vous avez un stylo dans votre sac à main… et vous faites ensemble des soleils avec les ronds, d’une page de publicité sur l’autre… et ensuite, si on doit patienter encore, on cherchera à les retrouver en feuilletant à l’envers…

La seule personne qui pourrait vous en vouloir de faire ça, ce serait la maman qui passe derrière vous et qui veut faire pareil… Alors, laissez toujours un « rond » libre sur chaque page… « pour les autres » direz-vous à votre enfant, qui intégrera aussi la présence et le respect des autres dans sa vie.

Et pour les mamans d’« après » voici : faire une chasse au  trésor de tous les soleils déjà dessinés sur les pages de publicité va amuser aussi son bout-de-chou avec elle… et chercher s’il en reste, c’est chercher un trésor rare : qui va les voir en premier ? Maman ou Bout-de-chou ?

Car ce qui va faire la réussite, c’est que vous ferez quelque chose AVEC votre enfant. Quoi que vous fassiez, vous pouvez lui donner ce temps dont vous ne faites rien. Vous n’êtes pas venue avec votre panier de repassage, et n’avez rien à éplucher sur place, vous n’êtes pas au téléphone, et vous ne regardez pas  « la plus intéressante émission de l’année, tais-toi mon chéri maman arrive tout à l’heure…. »

Vous avez du temps, et vous n’en faites rien ? Offrez-le-lui !

Plus âgé, vous jouerez avec lui à trouver dans le décor ou dans les magazines les majuscules de l’alphabet dans l’ordre, ou bien des chiffres de plus en plus grands qu’ils se suivent ou non, ou de douze en douze… vous faites la règle du jeu comme vous voulez… (Eh ! on ne triche pas : les numéros en bas des pages ne comptent pas c’est trop facile !)…

Plus petit ? Vous le prenez dans vos bras, debout, vous faites le tour du décor en nommant les éléments, les couleurs, les paysages… « Regarde, tu vois les voitures passer dans la rue ? Allez, on cherche une voiture rouge. Quand on voit une voiture rouge, on la suit avec le doigt… » ou encore sur cette affiche avec un visage en gros plan, nommer les parties du visage en posant ou non votre doigt dessus, pendant qu’il fait la même chose, sur son visage ou celui de l’affiche….

« …et surtout, vous lui offrez ce que vous n’avez pas toujours le temps de lui offrir : du temps pour lui tout seul ! »

Ce ne sont que des pistes. Vous pouvez aller plus loin. Dans le calme, en parlant doucement, à voix blanche ou en chuchotant. Vous apprenez à votre enfant à respecter le calme de la salle d’attente, vous lui apprenez à s’occuper avec rien, et surtout, vous lui offrez ce que vous n’avez pas toujours le temps de lui offrir : du temps pour lui tout seul !

Vivre Vernon - Salle d'attente7

« Et que vous trufferez de tous les ingrédients inimaginables qu’on peut mettre dans une histoire, juste parce qu’on raconte, et qu’il écoute… »

Jeux de doigts, comptines, lecture de son livre fétiche sont aussi de bonnes options quand il n’y a rien sur place… ou bien susurrer à son oreille des petits mots doux, des histoires impossibles et incroyables de princesse qui rencontrent des petits lutins dans la foret, et qui veulent aller au secours des bébés dragons accrochés aux branches des arbres quand ils ont peur de tomber à cause du vent…. Une histoire sans queue ni tête, qui va ravir vos enfants même s’il n’y a ni suite logique ni morale… Et que vous trufferez de tous les ingrédients inimaginables qu’on peut mettre dans une histoire, juste parce qu’on raconte, et qu’il écoute…

La salle d’attente deviendra le moment privilégié de vos petits secrets… et vous trouverez le temps trop court.

 

Cherchez déjà si quelqu’un peut vous donner les coordonnées des praticiens qui sont les plus en retard sur leur agenda : bientôt, ce sera votre critère de recherche ? À moins que vous ne gardiez les vôtres en arrivant systématiquement en avance pour attendre plus ? – et tellement mieux !

 

Cet article vous a plu?

Inscrivez-vous à Buzz, la newsletter de Vivre Vernon Magazine, pour ne pas rater nos futures publications.

Commentaires

Après avoir "appris le monde" aux petits dans une première vie d'enseignante en maternelle, Claire BUREL est devenue thérapeute avec une obsession enthousiaste: tous être heureux, cela ne dépend que de nous! Et tous les moyens sont bons ! 2 comédies musicales puis 2 livres (« Le Petit livre qui change la vie… en mieux » et « Dites ZUT à la routine ») et un jeu de cartes (« 1000 MERCIS ») , et d’autres à venir, des conférences, et des blogs, sont les compléments variés et créatifs à son activité de thérapeute auprès des adultes ou des enfants. Avec des méthodes reconnues, mais à sa façon à elle, CLaire BUREL ouvre un large accès à la Joie de vivre pour tous. Membre de la Société des Auteurs de Normandie, et bloggeuse pour Le-RIME (Quebec) et Vivre à Vernon Magazine. Elle reçoit en thérapie à Vernon. Tous détails sur www.LesMotsQuiSoignent.com & www.facebook.com/lesmotsquisoignent